Missterre
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Biographies de créateurs

Aller en bas

Biographies de créateurs Empty Biographies de créateurs

Message par anborito le Mar 24 Juin - 14:33

J'ai créer ce sujet pour que tout le monde puisse poster des biographies et des infos sur les créateurs de mode, célèbres ou non.

Voilà la biographie de Christian Lacroix, un de mes créateur de mode préféré :

En 1951, le 16 mai, il naît à Arles, en Provence dans une famille très portée sur l'élégance vestimentaire et la mode. Enfant, il rêve de voyages : Barcelone, Venise, Londres, etc. Il découvre dans le grenier de ses grands parents maternels des volumes reliés de La Mode illustrée de 1860.

En 1969, passionné d'art, il entreprend des études d'histoire de l'art à la faculté des Lettres de Montpellier. Il participe à des groupes informels d'esthètes originaux et découvre le couturier Jean Bouquin de Saint-Tropez.

En 1971, il poursuit ses études à la Sorbonne à Paris puis à l'École du Louvre pour devenir conservateur de musée. Il rencontre Jean-Jacques Picart, attaché de presse pour de nombreuses maisons de luxes dont Hermès, Guy Paulin et Jean Patou qui lui ouvrent leurs portes. Il rencontre également Françoise, sa future femme, qui le soutient lorsqu'il décide de se lancer dans la mode. En 1981, il entre chez le grand couturier Jean Patou

La Provence, les Cévennes (Tarabias), l'Espagne, Venise, Londres les traditions gitanes, les corridas, la Camargue, les couleurs chaudes, les costumes et traditions du XVIIIe siècle du XIXe siècle et XXe siècle, les contes de fée l'inspirent. Ses créations sont des mélanges insensés de style qui plaisent. Il reçoit aux États-Unis l'Award du créateur étranger le plus influent.

En 1987, il ouvre alors sa propre maison de couture Christian Lacroix avec l'appui de la société de luxe Louis Vuitton Moët Hennessy SA, numéro un mondial du luxe dirigé par Bernard Arnault, et réalise son premier défilé de haute couture sur le thème de la Camargue, et d'Arles. Il est également nommé directeur artistique de la maison de couture Florentine Emilio Pucci.

Christian Lacroix dessine aussi des costumes de scène d'opéra et de théâtre pour la création de Tarnished Angel à l'Opéra de Paris, Chantecler, Les Noces de Figaro, Carmen, Phèdre, Cassandre, Othello, Don Juan, Les Enfants du paradis, Cyrano de Bergerac, Bérénice, Cendrillon, etc.

Dès 1988, il lance une collection de prêt-à-porter de luxe inspirée par le métissage des cultures.

En 1995, il crée une ligne de linge de maison, draps et éponges à laquelle il ajoute en 1998 une ligne de porcelaine, d'orfèvrerie et de cristal, d'assiettes, de tasses à déjeuner, de verre, d'objets de décors, etc.

En 2000, il organise la signalétique de l'exposition La beauté en Avignon et confirmant son intérêt pour le design, il crée l'habillage des voitures du TGV Méditerranée. L'année suivante, il dessine le timbre de Saint-Valentin émis par La Poste.

Ses activités de création se diversifient, en 2004, il lance une première collection pour homme, crée des uniformes d'Air France et des illustrations du Petit Larousse. En 2005, il décore l'hôtel parisien du Petit Moulin et propose un nouveau design des voitures du TGV.

En janvier 2005, suite à un désaccord sur la stratégie de développement de la maison Christian Lacroix entre Christian Lacroix et Bernard Arnault, et à des résultats chroniques jugés insuffisants par ce dernier, Bernard Arnault décide de vendre la maison de couture au groupe Falic Group pour un montant non communiqué. Le PDG de la maison de couture Geoffroy de la Bourdonnaye affirme que rien ne va changer dans l'activité de la maison Christian Lacroix.

La société Falic Group, des trois frères Falic, est une filiale basée en Floride de Duty Free America numéro deux de la distribution en boutique hors taxes aux États-Unis et leader en Amérique du Sud.

2006 Christian Lacroix est président du conseil d'administration du centre national du costume de scène, inauguré le 1er juillet 2006, à Moulins dans l'Allier

Fin 2007, le Musée des Arts Décoratifs met en place l’exposition « Christian Lacroix : Histoires de Mode » [1]

Depuis Mai 2008, il organise également une exposition au musée Reattu d'Arles, réunissant ses créations associées aux oeuvres de Jacques Réattu, ainsi que celle d'artistes qu'il affectionne.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Christian_Lacroix
www.christian-lacroix.fr/

anborito
Mysterium

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Biographies de créateurs Empty Re: Biographies de créateurs

Message par madie5826 le Mar 24 Juin - 20:30

Je trouve que c'est une super idée j'avais la meme lol merci pour celle de christian Lacroix. Voici celle de chanel
Les Débuts:
Gabrielle Chanel naît le 19 août 1883 à Saumur en France. Elle n'a que 12 ans lorsque sa mère décède et que son père l'abandonne, la laissant dans un orphelinat en Corrèze. Elle y passera toute son adolescence. A l'âge de 20 ans elle trouve une place de vendeuse dans un petit magasin de layette à Moulins.

Audacieuse, rebelle et passionnée, elle rêve d'émancipation et de liberté et sait bien que ce n'est pas en restant petite vendeuse qu'elle échappera à sa condition. Elle s'essaye à la chanson de music-hall dans un café-théâtre de Moulins, où ses principaux admirateurs ne sont autres que des officiers de l'armée. On pouvait l'y entendre chanter "Qui a vu Coco dans l'Trocadero?", d'où le surnom Coco qui allait lui coller à la peau par la suite.

En 1908 elle décide de devenir modiste et s'installe à Paris avec l'aide d'un de ses amis, Etienne Balsan. Aidée par Lucienne Rabaté, une modiste à succès de l'époque, elle crée des modèles simples, révolutionnaires et anti-conformistes, estimant que la mode était jusque-là trop chargée.

Aussi libre dans la vie qu'en amour, Coco Chanel ne cache rien de ses relations. C'est son premier amour, Arthur Capel, qui lui prête l'argent nécessaire à l'ouverture de sa première boutique en 1910. Il lui offre une boutique à Deauville 3 ans plus tard.

Chanel est lancée!

La Maison Chanel:
Coco Chanel est une pionnière, cela va sans dire. A bat les corsets et les vêtements carcan. Elle adapte les modèles par rapport à son physique à elle. Mode à la garçonne, pantalons laissant apparaître les chevilles, matières légères telles que le jersey et le tricot, dispariton de la taille et création des marinières. Elle invente aussi la fameuse petite robe noire, toujours indémodable de nos jours.

Ses couleurs fétiches sont le noir, le blanc et le beige.

Elle invente aussi les premiers bijoux fantaisie, accessibles à toutes, à porter du matin au soir et du soir au matin. Durant cette période elle côtoie l'élite parisienne : Cocteau, Diaghilev, Picasso, Stravinsky... En 1921 elle est la première à lancer un parfum de synthèse avec l'aide d'un chimiste spécialisé dans les aldéhydes, Ernest Beaux. Ce parfum sera baptisé Chanel n°5.

Jusqu'au début de la seconde guerre mondiale, la boutique Chanel tient bon et garde une certaine clientèle. Elle continue son ascension en habillant les stars d'Hollywood, Marilyn Monroe, Jackie Kennedy... Elle utilise pour ses créations des matières réservées jusque-là à la mode masculine. Elle impose le pantalon, le style désinvolte et les rouges à lèvres flamboyants. Mais sa liaison avec un officier de la Wehrmacht durant la guerre la fait passer à la limite du procès et lui fait perdre la confiance de ses clientes.

Elle s'installe alors en Suisse, le temps de se faire un peu oublier. Elle rouvre sa maison de couture en 1954. Elle relance ses créations de tailleurs en maille et de sacs matelassés signés de ses initiales entrelacées et récupère petit à petit sa clientèle.

Coco Chanel disparait en 1971, à l'âge de 88 ans. Depuis cette date c'est Karl Lagerfeld qui occupe le poste de créateur au sein de Chanel.
source:http://www.couleurparfum.com/biographie/chanel,fr,0,7,c,32.html

madie5826
Mysterium

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 31/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Biographies de créateurs Empty Re: Biographies de créateurs

Message par Admin le Mer 23 Juil - 9:14

Merci pour ces 2 biographies, c'est fort intéressant! clin
Je viens de passer sur le site de Christian Lacroix et son itinéraire est bien expliqué , c'est lui-même qui a écrit le texte de son parcours et sa biographie par Anborito m'a donné envie d'en savoir un peu plus...Chanel aussi ça m'intéresse!
En tout cas, ça va m'aider pour ecrire une lettre moi même sur mon mon propre petit parcours afin de l'envoyer avec mon CV et tout à des maisons de Haute couture et autres bureaux de styles etc...J'ai décidé de me pousser, de me lancer et de proposer mes services de styliste impression textile!!! Et c'est la maison Lacroix qui me parle le plus pour l'instant, c'est là où j'aimerai bosser...Enfin, tout cela est ardu, c'est toujours un rêve et ...les reves sont faits pour se réaliser?
mickey

_________________
http://missterr.free.fr/
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 58
Age : 40
Localisation : devant mon PC, au pays des lutins et des fées...
Date d'inscription : 21/05/2008

https://missterre.forumperso.com

Revenir en haut Aller en bas

Biographies de créateurs Empty Re: Biographies de créateurs

Message par anborito le Sam 26 Juil - 20:34

Bonne chance missterre ! C'est très bien de poursuivre ses rêves et j'espère qu'ils finiront par se réasliser

anborito
Mysterium

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Biographies de créateurs Empty Re: Biographies de créateurs

Message par anborito le Dim 3 Aoû - 13:16

Puisque personne ne l'a postée , la biographie de John Galliano :

Son véritable nom est Juan Carlos Antonio Galliano. Son père, John Joseph Galliano, est un anglais d'origine italienne qui était plombier de profession, et sa mère, Anita Guillen, est une espagnole, amatrice de vêtements et de flamenco. Il a deux sœurs plus âgées, Rosamaria et Immaculata.

John Galliano et sa famille s'installent à Battersea en 1966. C'est alors un faubourg pauvre de la banlieue sud de Londres, avec une population très cosmopolite, habité par des familles africaines, asiatiques et indiennes, ce qui fut pour lui « une source d'enrichissement culturel fantastique » [1]

Il entre en 1981 pour trois ans à la Central St. Martin's College of Arts and Design de Londres une célèbre école de stylisme, où il obtient en 1984 son diplôme. Parrallèlement, il travaille comme habilleur au National Theatre de Londres, cette expérience va lui donner l'envie de s'appuyer sur la théâtralité pour mettre en valeur son travail. En troisième année, il suit les cours de mode et 1983, son défilé de fin d'études s'inspire de la France révolutionnaire, lui permettant une outrance stylistique qui a marqué alors les esprits, et d'obtenir une mention très bien. Les huit tenues d'incroyables et de merveilleuses, toutes en organdi et en volants, sont présentées dans les vitrines du prestigieux magasins Browns dans lequel il va travailler comme assistant vendeur de ses propres créations. Sa première vente a été un manteau d'Incroyable à Diana Ross.

Dès son diplôme obtenu, John Galliano lance sa propre griffe en 1984. Sa première collection, Afghanistan Repudiates Western Ideals, associe les techniques traditionnelle des tailleurs aux formes et aux tissus orientaux. Il crée ainsi plusieurs collections, à Londres, mais elles obtiennent seulement un succès d'estime, car les industriels, persuadés que ses créations ne peuvent pas être réalisées dans le cadre du prêt-à-porter, ne veulent pas le suivre. Cependant, en 1987, il obtient le prix du créateur britannique de l'année.

En 1990, il présente sa première collection à Paris. Amanda Harlech se souvient de la nuit qui a précédé son premier défilé parisien : « Nous étions frigorifiés, affamés et sans un sou en poche ». Dans son studio de la Bastille, il commence à avoir des clientes prestigieuses comme Madonna ou l'une des plus grandes vedettes de la chanson africaine Koffi Olomide qui va jusqu'à le citer dans ses titres, qui sont des tubes de la musique africaine.

Grand technicien, John Galliano a une passion pour le travail du biais, très présent par exemple dans ses collections de l'été 1993 et de l'été 1994 : « Une technique pas commode. Pourtant, une robe en biais, c'est la volupté même ; c'est comme nager dans une mer d'huile ! ». C'est en admirant les robes de Madeleine Vionnet que ce technicien curieux et passionné en est venu au biais.

Il est alors en pleine ascension et veut donner une nouvelle dynamique à la maison Dior. Bernard Arnault, qui a pris la tête de LVMH[2] depuis 1987, le nomme, en 1995 chez Givenchy, directeur de la création du Prêt-à-porter et de la Haute-couture et, en 1996 chez Christian Dior, directeur de la création de la Haute-couture et du Prêt-à-porter féminin. La toute première robe qu'il réalise chez Dior est pour la princesse Diana, qui la porte à l'inauguration de l'exposition des 50 ans de la marque Dior au MoMa de New York.

Son génie fut de s'attaquer à n'importe quel élément et de le réinventer en le sortant de son contexte. En novembre 1999, il devient directeur artistique de l'ensemble des lignes féminines de Dior et prend en charge la responsabilité de l'image globale de la griffe, communication incluse. En 2001, il ajoutera à ses responsabilités celle de l'image des parfums Dior. C'est à cette époque qu'il commence à se transformer en véritable icône de la mode. Il ne veut pas être le fournisseur du tout show-business, mais avoir une relation privilégiée avec seulement quelques célébrités bien choisies capables en devenant des icônes de la mode de propulser l'image Dior au rang de la marque la plus « hype » du monde.

En l'an 2000, avec son défilé, dit « Clochards », il a voulu rendre un hommage luxueux et romantique « à l'ingéniosité que déploient les déshérités pour se vêtir ». Ce défilé a profondément marqué les annales de la mode : il a créé un style sans équivoque, que l’on va bientôt surnommer « porno-chic » et qui a révolté plus d’une fidèle de la marque. Ce défilé de mode a aussi donné lieu à une importante manifestation d’associations de soutien aux SDF devant le siège de Dior.

En 2003, il ouvre sa propre boutique "John Galliano", rue Saint Honoré à Paris, reconfigurée par l'architecte Jean-Michel Wilmotte et lance sa collection Hommes tout en continuant ses activités chez Dior au siège de l'avenue Montaigne. En 2004, le chiffre d'affaires de Dior Couture se monte à 594 M€.

Sa collection du printemps-été 2006 a été portée lors du défilé par des nains et des géants, des gros et des minces, des jeunes et des vieux, des beaux et des laids. Une lettre manifeste revendiquant « le droit à la mode pour tous » parce que « tout le monde est beau » était posée sur chaque chaise.


Voilà, j'éspère que ce sera interressant ! Very Happy Very Happy

anborito
Mysterium

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Biographies de créateurs Empty Re: Biographies de créateurs

Message par Admin le Jeu 7 Aoû - 3:47

C'est très intéressant, je ne connaissais pas la biographie de Galliano alors j'ai appris pas mal de petit trucs, merci!

nuage

_________________
http://missterr.free.fr/
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 58
Age : 40
Localisation : devant mon PC, au pays des lutins et des fées...
Date d'inscription : 21/05/2008

https://missterre.forumperso.com

Revenir en haut Aller en bas

Biographies de créateurs Empty Re: Biographies de créateurs

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser